Ouverture d’une consultation médicale spécialisée « tatouage » sur Paris

IMG_0520.jpg

D’après le sondage tout récent publié par l’IFOP en partenariat avec le syndicat national des artistes tatoueurs (SNAT), 14% des français arboreraient au moins un tatouage. Ce chiffre est en (légère) augmentation par rapport au sondage IFOP-Ouest France publié en 2010 qui retrouvait un chiffre de 10%. Le succès du tatouage en France est grandissant, à l’image du mondial du tatouage qui attire plus de monde chaque année (30 000 visiteurs en 2017). Ajoutons à cela la couverture médiatique dans les journaux papiers et télévisés, le tatouage restant quand même un marronnier depuis quelques années…

IMG_5211.jpg

Alors je dis augmentation « légère » car aux Etats-Unis le dernier chiffre, publié début 2016, monte à presque 30% des américains (!) selon le Harris Poll. Ceci dit 14% des français sont tatoués, je vous laisse faire le calcul en valeur absolue du nombre de français tatoués par extrapolation avec les chiffres de l’INSEE.

Tattoo+infographic.jpg

 

Aux alentours de 2006 – après m’être occupé de mon patient « zéro » (comprendre par: mon « premier » patient tatoué venu en consultation pour un problème dermatologique sur ses tatouages) – j’ai commencé à m’intéresser aux différents problèmes de santé associés aux modifications corporelles, tatouages en tête. Les questions étant qu’avec la popularité grandissante du tatouage depuis le début des années 2000 des tatouages: y aurait-il une augmentation des complications et y aurait-il des nouveaux problèmes en vue ?

Kluger N, Bessis D, Raison-Peyron N, Guillot B. Tatouages permanents: de nouvelles complications au XXIè siècle. Presse Med. 2006 Nov;35(11 Pt 1):1598-600.

Avec l’augmentation du nombre de tatoués, mathématiquement le nombre de clients tatoués avec des problèmes sur un de leurs tatouages a augmenté depuis 2006, sans que l’on puisse donner des chiffres précis. Avec le temps, je me suis mis à recevoir de plus en plus de mails de médecins ou de tatoueurs. S’ajoute une augmentation du nombre de publications dans la littérature médicale. Il est apparu que d’un côté la demande augmentait du côté des personnes tatouées avec des problèmes sur leurs tatouages. Oui, certains clients tatoués en bonne santé sont devenus des patients qui nécessitent comme tout autre patient une consultation médicale. Cependant, les médecins, dermatologues ou non, sont parfois en difficulté pour donner des réponses adéquates aux questions des patients, aussi bien en terme d’explications physiopathologiques, d’attitude diagnostique ou de proposition thérapeutique. De plus, nous, médecins, essayons aussi de comprendre pourquoi certains clients font des réactions allergiques sur tatouage (entre autres). La recherche avance mais lentement. En 2013, une société de recherche a été créé: La European Society on Tattoo and Pigment research (ESTP). Elle a pour but de promouvoir la recherche clinique et fondamentale en association médecins, chercheurs, fabricants d’encres, tatoueurs (si, si) et législateurs ensemble.  J’en suis le vice-président depuis 2013.

En attendant, sur le terrain, les médecins généralistes, les dermatologues, mais aussi des tatoueurs, des patients et d’associations de malades nécessitent une aide spécialisé. Face à cette demande qui semble croissante, il n’existe que peu de consultations spécialisés. A notre connais, il en existe une au Danemark ou une toute récemment ouverte à Amsterdam, aux Pays-bas. Il en existe probablement d’autres en Europe, notamment en Italie. Pour la France, à ma connaissance, il n’existait pas jusqu’à ce jour de consultation spécialisé. Au début des années 2000, les infectiologues de l’hôpital Rothschild à Paris avaient collaboré avec les perceurs surtout.

Nous avons donc décidé cette année d’ouvrir une consultation spécialisée dédiée aux complications sur tatouages permanents à la consultation de dermatologie du service du Pr Descamps de l’hôpital Bichat – Claude Bernard à Paris (46 Rue Henri Huchard, 75018 Paris, ).

IMG_5331.jpg

Elle prendra la forme d’une vacation mensuelle, 1 vendredi par mois, durant laquelle les médecins (et possiblement les tatoueurs eux-mêmes) pourront adresser leurs patients avec des complications associées aux tatouages. Le but de cette consultation est bien sur de diagnostiquer et traiter les patients mais également de centraliser les cas et d’essayer de mieux comprendre les raisons pour lesquelles  un individu développe une réaction et pas un autre. En revanche, il ne s’agit en aucun cas d’une consultation pour détatouage (la liste des dermatologues ayant un laser est disponible sur le site du syndicat des dermatologues), ni d’une consultation « conseil » tout venant à n’importe quelle personne en bonne santé qui souhaite se faire tatouer (ou se faire décourager).

Cette consultation sera probablement et certainement amenée à évoluer en fonction de son succès ou non. Nous espérons qu’elle permettra d’aider évidemment les patients mais également de faire avancer notre compréhension des complications sur tatouage pour les prévenir et rendre le tatouage plus sur.

Lien vers le service http://hupnvs.aphp.fr/liste-des-specialites/dermatologie-bichat/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s